Essayez La Routine Elle Est Mortelle Beach

Explore Paulo Coelho, Routine, and more!

" Ne t'enfonce pas trop dans le passé, ne rêve pas trop dans le futur, concentre-toi sur le moment présent "

Si une personne est #capable de s'éloigner de toi, laisse là. Ne pousse jamais personne à t'#aimer, à t'#appeler, à te #câliner, à te rassurer, à te rendre visite ou à s'attacher à toi. Si cette #personne ne trouve aucune #douleur en s'éloignant de toi, tu la laisses. Le #destin a voulu ainsi, et ça, tu dois l'accepter point à la ligne vrai !

Lady Diana, Videos, Hui, Messages, Respect, Qoutes, Psychology, Bonheur, World

" Il ne faut avoir aucun #regret pour le #passé, aucun #remords pour le #passé, et une #confiance inébranlable pour l'#avenir " #Jean_Jaurès

Ne laissez pas les #opinions des autres étouffer votre #voix_intérieure

Ce jeudi 02 juin, nous sommes obligés de revoir un peu nos plans. On n’a plus assez d’argent sauf que sur notre route il n’y a pas d’ATM. Malgré cela, on suit notre plan initial jusqu’à Pak Lang. Avec un peu de chance, si on peut éviter un détour de 25km !!!!!

A l’entrée du village, on nous indique qu’il y a un ATM ! Ouf sauvés ! Eh bien, non, car il n’accepte aucune de nos cartes. Par dépit, on stoppe dans une boutique pour boire un soda. Nous allons y rester une heure et demie au final. Cette fois encore, on se dit qu’on a bien fait de suivre notre intuition et de passer par ce village. Si petit soit-il, nous y rencontrerons une jeune femme adorable qui tient une boutique de téléphone-patisserie et un réparateur de moto-vélo bien serviable.

La première réussira à mettre en route notre carte sim et combler un petit creux : Elle va nous offrir une part de gâteau. L‘autre moitié du magasin étant un atelier de fabrication de gâteaux d’anniversaire. (on en a profité pour lui montrer le site d’Anouk) Elle fait également office de « homestay » pour cyclistes et voulant nous aider, elle va nous indiquer où trouver un ATM et de quoi manger sur notre route initiale.

C’est en face de sa boutique que Sébastien remarque un atelier de réparation de mobylette. Il en profitera pour faire réparer la béquille du vélo d’Aurélie.

1h30 et le tour est joué. Direction le campus universitaire pour retirer de l’argent et y manger. Et pour le même prix (soit 20 baths, pour la béquille), elle nous donnera l’adresse d’un bon hôtel à proximité de l’aéroport de Chumphon sur la route N°2021 en bord de plage. Parfait ! Comme quoi, une journée mal-engagée peut s’avérer réussie !!!! Restons positifs !

Hébergement : Hat Suai Resort. Petit bungalow les pieds sur le sable. Très bien.

28km. C’est la distance que nous arriverons à faire le lendemain. Personne n’est motivé. Pourtant, les routes sont très agréables et les paysages aussi. Mais c’est comme ça : pas envie d’aller plus loin. On s’arrête donc après le village de Tha Samet sur la plage de Thung Waluen.

Hébergement : Hôtel au bout de la plage à côté du Maliblue’s bar. Pas trop mal.

Enfin, la dernière étape. Oui mais voilà ! Pour une fois, nous avons un impératif : nous devons être à 13h à l’embarcadère de la Lomprahya. Nous ferons 40km comme jamais sur le plat. Personne ne rechigne à pédaler. Et pour cause, si tout se passe bien, ce soir nous sommes sur une île, paradis pour poissons exotiques. La motivation est donc là. On ne profitera pas des petites routes tellement on va vite.

A l’embarcadère, nous avons une mauvaise surprise : un billet vélo = presque un billet passager !!!!! Ça fait mal. Nous n’avons pas le choix sinon de faire 15km en sens inverse, de retourner au port de Chumphon pour prendre le ferry d’une autre compagnie (Songserm) le lendemain à 7h (coût par vélo = 200 baths). Autant dire que c’est hors de question. Nous nous sommes levés très tôt et avant parcouru 40 km dans la matinée, alors on embarque !!

1h30 de traversée et enfin, c’est la récompense de ces 12 jours de vélo. Nous tenons la promesse faîte aux enfants au début du voyage : passer quelques jours de vacances sur une île du sud de la Thaïlande.

Au final, nous aurons mis presque deux semaines à parcourir environ 350 km (et oui, on n’a pas pris les grands axes!). Nous nous sommes régalés, tant sur le vélo que dans les endroits où nous nous sommes arrêtés. Nous avons de nouveau pris plaisir à rouler sous une chaleur supportable, sur de petites routes, voire des petits chemins traversant des villages isolés et des endroits plus verdoyants qu’au Cambodge. Nous aurons dormi tous les jours en bords de plage et aurons réussi à écouter nos envies, quitte à s’arrêter plusieurs jours dans les endroits qui nous plaisaient. Nous retrouverons également le plaisir de nous arrêter manger dans les petites échoppes où aucun touriste ne passe. Il suffit de regarder le nombre de locaux attablés pour connaître le talent de la cuisinière. Les prix sont dérisoires, le choix très limité mais le goût au rendez-vous. Pas de menu, on regarde l’assiette du voisin pour passer commande.

Nous nous apprêtons à retourner dans un endroit très touristique avec aussi un peu d’appréhension. Nous savons que les rapports avec les locaux seront différents. Plus nous avançons dans le voyage, moins nous avons envie de séjourner dans des endroits touristiques. Un comble pour des touristes !!

Néanmoins, nous ne décevrons pas les enfants. Koh Tao, nous voilà !!

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *